//Culture: Le patrimoine africain renaît a Dakar.

Culture: Le patrimoine africain renaît a Dakar.

Le musée des civilisations noires a été inauguré hier, jeudi 6 décembre par le Président de la République, Macky Sall, en présence de plusieurs autorités sénégalaises, de la sous-région sans oublier le ministre chinois de la Culture et du Tourisme, Shugang Luo. Don de la République populaire de Chine, le Musée des civilisations noires qui avait été imaginé par le Président Senghor, est consacré à l’histoire des peuples noirs depuis l’origine jusqu’à nos jours.
Nous y voilà! Ces mots du recteur de l’université de Dakar, le professeur Ibrahima Thioub , montrent à quel point le Musée des civilisations noires fut un ancien rêve. Imaginé par le Président Senghor il y a de cela plus de 50 ans, le Musée des civilisations noires a enfin vu le jour. Son inauguration a eu lieu hier, jeudi 6 décembre, dans l’emblématique salle du Grand Théâtre qui a refusé du monde. C’était en présence du Chef de l’Etat, Macky Sall, du Président de l’Union des Comores, Azali Assoumani, du ministre de la Culture et du Tourisme de Chine, Shugang Luo et bien de personnalités sénégalaises. « Pour un nouveau départ, de nouvelles conquêtes au service de l’humain s’ouvrent à l’horizon avec l’érection en terre africaine, au Sénégal, du Musée des civilisations noires. La symphonie qui s’écrit depuis l’historique Congrès des Arts Nègres et écrivains noirs tenu à la Sorbonne en 1956 s’achève avec cette belle œuvre architecturale au cœur de Dakar », a fait savoir Pr Ibrahima Thioub.

Dans son discours inaugural, il soutient qu’avec l’ouverture de ce Musée des civilisations noires dont l’attraction est le sabre d’El Hadj Oumar Foutiyou Tall restitué par la France, une option claire a été affirmée depuis la conférence de préfiguration tenue en 2016. « Le Musée des civilisations noires devra ainsi participer  à la préservation des éléments les plus représentatifs du patrimoine culturel de l’Afrique et de ses  diasporas en nous engageant en avant dans le combat pour l’affirmation de la diversité des expressions culturelles du monde pour redresser les points de faiblesse des politiques culturelles », a dit le Pr Ibrahima Thioub. Dans le même ordre d’idées, le Président de la République, Macky Sall, soutient que le Musée des civilisations noires est la symphonie entre Africains et Afro descendants. « Ce musée ouvert à toute l’Afrique et à sa diaspora servira à tous les peuples épris de paix,  de partage et de vivre ensemble. Notre devoir, c’est de rester les sentinelles vigilantes de l’héritage des anciens et de toutes ses formes d’expression contemporaines qui  serviront de viatique aux générations futures », a déclaré Macky Sall. Il ajoutera que le Musée des civilisations noires traduit «notre attachement commun au respect de l’égale dignité des cultures et des civilisations et à la sauvegarde de la diversité culturelle du monde ».

«Il faut aussi rappeler les actions du Président Wade qui a initié ce musée»

Dans son allocution, Macky Sall  n’a pas manqué de citer des noms de la culture africaine comme Kwamé Nkrumah, Cheikh Anta Diop, Léopold Sédar Senghor, Aimé Césaire, Alioune Diop etc., pour magnifier le patrimoine africain. « Nous sommes dans la continuité de l’histoire, il faut aussi rappeler les actions du président Abdoulaye Wade qui a initié ce Musée des civilisations noires », a déclaré Macky Sall. Il faut relever que le Musée des civilisations noires est un don de la République de Chine. C’est pourquoi, a dit le Président de la République, « le Musée porte le symbole de l’amitié et de la solidarité des peuples chinois et sénégalais. En effet, il est un don de la Chine et même berceau d’une vieille et riche  civilisation ». Pour sa part, le ministre de la Culture et du Tourisme, Shugang Luo soutient : « le Musée des civilisations noires est une infrastructure culturelle très importante du Sénégal auquel les dirigeants chinois et sénégalais accordent une grande importance et sur lequel les concepteurs et les constructeurs  des deux pays concentrent tous leurs efforts et énergie. Il est le symbole qui consacre le statut du Sénégal comme un grand pays culturel de l’Afrique, mais aussi le symbole du partenariat et de la  coopération  géostratégique globale sino-sénégalaise ».

A noter enfin que de l’ambiance, il y en avait hier à la cérémonie d’inauguration du Musée des civilisations noires avec le spectacle de danse de Germaine Acogny, les prestations de Baaba Maal et d’Ismail Lo, Didier Awadi. Le slameur Al Faruq, champion d’Afrique du Slam a également ravivé le public.  Situé face au Grand Théâtre, le Musée des civilisations noires est un bâtiment circulaire de 14 000 m² qui évoque les cases rondes de la Casamance.

MACKY SALL SUR LA RESTITUTION DU PATRIMOINE AFRICAIN : «Je souhaite que l’acte posé  par le  Président Macron ouvre la voie… au  rapatriement  du patrimoine africain»

« Par un hasard de calendrier, cette cérémonie se tient quelques jours seulement après la remise au Président français Emmanuel Macron du rapport savoir-faire de notre compatriote Felwine Sarr. Rapport sur la restitution du patrimoine africain  suite à son discours de Ouagadougou du 28 novembre 2017. Nous savons les enjeux liés au sujet. Je souhaite  que l’acte posé  par le Président Macron ouvre la voie d’un dialogue serein et apaisé sur le rapatriement  du patrimoine africain. Je dois d’ailleurs par la mémoire rappeler que son prédécesseur  François Hollande m’a remis à Dakar en novembre 2014, les archives de Thiaroye 44 et j’ai mis en place depuis lors un comité d’historiens présidé par le Pr Iba Der Thiam pour la valorisation de ces archives tout comme plus de 2 millions de microfilms en 2016, lors de ma visite d’Etat à Paris, sur notre passé récent ».

MEMORIAL DE GOREE, PALAIS DES ARTS, RENOVATION DE L’ANCIEN PALAIS DE JUSTICE… : Ces chantiers de Macky Sall

Lors de l’inauguration du Musée des civilisations noires hier, jeudi  6 décembre, le Président de la République, Macky Sall, a annoncé le projet de construction du mémorial de Gorée, porte du voyage sans retour à partir du deuxième semestre de l’année 2019 ainsi que la construction du Palais des arts avec la rénovation de l’ancien Palais de justice. « Le fonds de soutien à la créativité et aux industries créatives est passé de 2,8 milliards FCFA en 2013 à plus de 5,5 milliards aujourd’hui. Le Fond de promotion de l’industrie cinématographique (Fopica) et de l’audiovisuel a été porté à 2 milliards et celui de la Biennale a évolué de 5 millions à 1 milliard  FCFA, tout comme le montant du Grand prix du chef de l’Etat pour les arts et les lettres qui a été également doublé », a aussi rappelé Macky Sall sans oublier le Fonds de  promotion des cultures urbaines qui, selon lui, sera porté à 2 019 600.000 FCFA l’année prochaine.

Source: Sudquotidien

Suivez-nous sur les réseaux sociaux.
0